Julie Doyon

Julie Doyon est co-responsable de la coordination scientifique de DERVI. Elle est professeure agrégée à l’université de Paris 13 (Pléiade EA 7338) et docteure en histoire moderne (2015).

Julie Doyon est actuellement chercheure à l’université de Fribourg, grâce à un subside de recherche du Fonds national suisse (prof. Anne-Françoise Praz). Après sa thèse sur le crime de parricide au 18e siècle (Prix de la chancellerie des universités de Paris, 2016), elle s’intéresse à la notion de droit pénal de la famille, au carrefour de l’histoire du droit, de l’histoire sociale et culturelle de la criminalité, de la famille et de la parenté, de l’anthropologie du politique (18e-19e siècles). Dans ce cadre, elle dirige la tâche 2 de l’ANR DERVI sur les violences incestueuses en contexte judiciaire (18e-21e siècles, avec Anne-Emmanuelle Demartini et Fabienne Giuliani).

Publications (liste non exhaustive) :

  • « Des secrets de famille aux archives de l’effraction : violences intra-familiales et ordre judiciaire au 18esiècle », in Antoine Follain, Bruno Lemesle, Michel Nassiet, Eric Pierre et Pascale Quincy-Lefebvre (dir.), La Violence et le judiciaire du Moyen Âge à nos jours : discours, perceptions, pratiques, Rennes, PUR, 2008, p. 209-222.
  • « Le père dénaturé au siècle des Lumières », in Sylvie Perrier (dir.), Autorité, pouvoir et conflits familiaux, Annales de démographie historique, 2009-2, p. 175-201.
  • « Les enjeux médico-judiciaires de la folie parricide au 18e siècle », Crime, History and Societies, 2012, vol. 15, n°1, pp. 5-27. [Article récompensé par la Fondation MSH-Paris et l’IAHCCJ du Prix d’histoire de la justice Hermann Diederiks en 2011].
  • Julie Doyon, Anne-Françoise Praz, Sylvie Steinberg (dir.), « Normes de parentalité : modélisations et régulations (18e-19e siècles) », Annales de démographie historique, 2013-1, 234 p.
  • « L’empoisonneuse. L’ennemie de la famille », in Claude Gauvard, Pierre Fournié (dir.), Présumées coupables. Les procès faits aux femmes, Paris, L’Iconoclaste, 2016, p. 119-144.
  • « Les crimes familiaux existent-ils ? Familles et droit pénal (France, XVIIIe-XIXe siècles) », in Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud et Marie-José Grihom (dir.), Les violences en famille. Histoire et actualités, Paris, Hermann, 2019, p. 31-50.
  • Julie Doyon, Isabelle Robin, Nathalie Sage Pranchère (dir.), « Les lois du sang. Hérédité et consanguinité dans les savoirs juridiques et médicaux, 13e-20e siècles », Annales de démographie historique, 2019-1, 272 p.

https://lettres.unifr.ch/fr/hist/histoire-des-societes-modernes-et-contemporaines/collaborateurs/assistants/julie-doyon.html