Léonore Le Caisne

Léonore Le Caisne is co-responsible for the scientific coordination of DERVI. She is an anthropologist and research director at CNRS, HDR, CEMS / IMM, EHESS. Carried out on several experiences of crime (detainees, magistrates, victims, witnesses, incest), her work is all related to a crisis and rupture’s situation, the point of attack for her study of social and moral life. She has already directed several researches, particularly for the Ministry of Justice, on Juvenile authors and victims of Sexual Assault supported by the PJJ (2001), on the decision to imprison minors (2003) and on the minors’ imprisonment (2005). She notably published Prison. Une ethnologue en centrale, Paris, Odile Jacob, 2000 and Avoir seize ans à Fleury. Une ethnographie d’un quartier mineur, Paris Seuil, 2007. Her latest book deals with the non-reporting of incest: Un inceste ordinaire. Et pourtant tout le monde savait, Paris, Belin, 2014. Her research conducted for DERVI is part of a ten-year research program on Child Abuse and Treatment by the ASE.

Publications (non-exhaustive list):

  • « Le terrain, la parole et le récit », Sensibilités, Histoire, Critique et Sciences Sociales, n°5, anamosa, p. 148-161.
  • « Dire, savoir et ne pas croire. L’affaire Gouardo, du commérage à l’indignation médiatique », L’Homme, n° 225 (janvier-mars 2018), p. 1-35.
  • « Quand l’inceste va sans dire », Sociétés & Représentations, 42, 2016/2, p. 111-126.
  • « Quand dire, c’est faire taire. Mise en récit médiatique d’une victime d’inceste », Réseaux, 2016/2, (196), p. 207-234.
  • « L’histoire du pays. Inceste et commérage », Ethnologie Française, 3/2015 (n°153), p. 523-535.
  • « Des mots pour le taire. De l’impensé de l’inceste à sa révélation », avec D. Dussy, Terrain, 48, (« La morale »), fév. 2007, p. 13-30.
  • Un inceste ordinaire. Et pourtant tout le monde savait, Paris, Belin (coll. « Anthropolis »), 2014, 368 p.

http://cems.ehess.fr/index.php?2536