Anne-Emmanuelle Demartini

Anne-Emmanuelle Demartini is a Contemporary History professor at Pantheon Sorbonne University (Paris-1) and a member of the Nineteenth-Century History Center (EA3550). Her work focuses on social sensibilities and imaginations’s contemporary history which she explores from Court Cases and Criminal Itinarery. Her book Violette Nozière, La fleur du mal, une histoire des années trente (Champ Vallon, Prix Malesherbes 2017) revisits from a micro-historical angle the famous case of Violette Nozière in 1933 France. The book question the emergence’s condition of the speaking of incest. She also coordinated a collective review devoted to the contradictory logics produced by the incest word and the taboo (“Dire l’inceste”, Sociétés & Representations, 42, 2016/2).

Publications (non-exhaustive list):

  • L’affaire Lacenaire, Paris, Aubier, 2001.
  • Imaginaire et sensibilités. Études pour Alain Corbin, co-dir, Paris, Créaphis, 2005.
  • Monstre et imaginaire social, co-dir, paris, Créaphis, 2008.
  • « La parole sur l’inceste et sa réception sociale dans la France des années trente. L’affaire Nozière », Revue d’histoire moderne & contemporaine, 56-4, oct.-déc. 2009, pp. 190-214.
  • Émotions contemporaines 19-21e siècles, co-dir., Paris, Armand Colin, 2014.
  • « Dire l’inceste », Sociétés & Représentations, 42, 2015.
  • « Dire l’inceste : de la parole de Violette Nozière au discours de l’historien (1933-2015) », Sociétés & Représentations, 42, 2016/2, pp. 45-57.
  • « Rosebud » ou écran ? L’inceste et l’œuvre de Niki de Saint Phalle. Entretien avec Camille Morineau, Sociétés & Représentations, 42, 2016/2, pp. 88-96.
  • Violette Nozière, La fleur du mal, une histoire des années trente, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2017.

Lien vers la page chercheure d’Anne-Emmanuelle Demartini